Les vacances du couple

7 juillet 2021 | Actualité, Couple, Sexualité

L’été arrive et avec lui le temps des grandes vacances. L’été, le soleil, le farniente et les bonnes recettes pour vivre une sexualité épanouie vont fleurir à la une des journaux. Qui n’a pas eu envie de trouver la bonne astuce pour retrouver de la vitalité dans sa sexualité ? Qui, après un an vécu dans […]

L’été arrive et avec lui le temps des grandes vacances. L’été, le soleil, le farniente et les bonnes recettes pour vivre une sexualité épanouie vont fleurir à la une des journaux. Qui n’a pas eu envie de trouver la bonne astuce pour retrouver de la vitalité dans sa sexualité ? Qui, après un an vécu dans un climat d’anxiété et de morbidité n’a pas envie de légèreté, de récréation, de se sentir vivant ?

Un constat  tout d’abord : Les deux épisodes de confinement ont mis à mal les relations.

Certains couples se sont séparés, d’autres sont en crise, d’autres en revanche ont vu leurs liens se renforcer. Quoi qu’il en soit, la proximité des corps, contrainte et sans échappatoire, a pu endormir le désir, et que dire de l’excitation reléguée aux abonnés absents.

Alors ?

La solution se trouve-t-elle dans une gymnastique génitale préconisée par la presse estivale ? Pas forcément, voici quelques pistes pour retrouver le chemin de la rencontre sexuelle.

Trop de proximité tue le désir. Voir depuis des mois son amoureux en bas de pyjama et son amoureuse en chaussettes, mal rasé, pas épilée ne titille pas le désir. Avoir transformé la chambre, le salon en bureau n’a pas permis d’érotiser l’environnement. La présence non-stop des enfants n’a pas non plus favorisé le rapprochement des corps, la complicité amoureuse, les préludes amoureux.

Le désir a besoin de respiration, d’espace, de distance pour se faire entendre. Osez sortir seul chacun de votre côté. Osez prendre quelques jours l’un sans l’autre pour faire ce qu’il vous plaît vraiment en solitaire. Sortez, faites bouger votre corps pour faire circuler l’énergie.

Puis faites le constat individuellement de votre état émotionnel (fatigué, lassé, enjoué, triste, anxieux, craintif, apaisé…..) puis posez-vous la question : « de quoi j’ai envie dans ma vie là maintenant ? » Laissez de côté la réflexion du « c’est pas possible ! », elle vous empêche de vous connecter véritablement à votre besoin, à votre désir le plus profond. Laissez de côté les jugements négatifs qui pourraient survenir, eux aussi vous éloignent de vous. Pour être en lien avec l’autre il faut déjà être en lien avec soi-même.

Décidez ensemble d’un temps pour échanger sur vos attentes, vos désirs, vos frustrations, vos envies à partir de ce que vous aurez mis en évidence individuellement.

Puis l’un après l’autre exprimez-vous de la façon suivante : Placez-vous l’un en face de l’autre confortablement et prenez le temps de plonger votre regard dans celui de votre partenaire, quelques secondes en silence les yeux dans les yeux, vous pouvez également dans un deuxième temps vous prendre les mains, toujours en silence. Puis vous décidez qui va commencer à parler. L’un parle et l’autre écoute sans interrompre, sans commenter, sans observations puis reformule c’est à dire redit mot pour mot ce qu’il a entendu sans commentaire ou jugement ; puis c’est au tour du deuxième partenaire de s’exprimer dans les mêmes conditions.

Après ce temps d’écoute, vous pouvez parler ensemble de ce que vous avez entendu et échanger vos points de vue pour décider de ce que vous voulez vivre.

Osez vous retrouver dans un autre lieu que votre domicile, érotisez votre rencontre, dansez, bougez et laissez vos corps retrouver le chemin de l’excitation.

Bel été !

Par

Sophie Lortat-Jacob

Autres articles

Mais la jalousie, c’est une preuve d’amour, non ?

Une question que les jeunes me posent très régulièrement et je vois bien que ma réponse les déçoit à chaque fois. Ma réponse les amène à voir la jalousie sous un autre angle. Effectivement, on a souvent tendance à rendre l’autre responsable de notre jalousie : C’est...

Le désir au masculin… où les pannes du quotidien

Le désir au masculin… où les pannes du quotidien

Les idées reçues ont la vie dure : un homme a toujours envie, son excitation ne baisse jamais ! Marc a 43 ans, cadre dans une grande entreprise il est en couple depuis 15 ans avec Eva, avocate. Ensemble ils ont deux enfants. En apparence, tout va bien. Mais dans le...

C’est la rentrée !

C’est la rentrée !

C'est la rentrée et son flot de bonnes résolutions. Nous sommes encore sous l'influence de l'énergie solaire des vacances, remplis d'élans, de désirs, d'envies. L'été a pu être un temps de complicité joyeuse qui ne demande qu'à se poursuivre. Et si pour cette rentrée...

Share This